Login

A l’approche de la fin de l’année, vous trouvez ci-joint notre dernière Newsmail pour 2016. Le comité en profite pour vous remercier de votre fidélité à notre association et vous souhaiter de joyeuses Fêtes de Noël ainsi qu’un excellente et bonne année 2017 !

 

Da die Jahresende sich rasch nähert, erhalten Sie somit das letzte Newsmail des Jahres 2016. Der Vorstand möchte damit die Gelegenheit nützen, Ihnen für Ihre Treue zu unserem Verein zu danken und Ihnen frohe Weihnachten und ein gutes Rutsch im Jahre 2017 zu wünschen!

 

 
14 Septembre dès 1400 – Palais de Beaulieu, Lausanne

« CENTI » Programme

Les hommes démontrent depuis des milliers d’années qu’ils sont capables d’une cruauté extrême. Les guerres qu’ils livrent ont de tout temps engendré les conditions idéales pour les actes de barbarie les plus innommables. L’abomination des camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale a irrémédiablement choqué, entraînant les définitions fondamentales des notions de crime de guerre et de crime contre l’humanité.

Publication collective, avec la participation de membres de notre comité et de membres de l’ASHSM : BONARD CLAUDE - VUILLEUMIER CHRISTOPHE - MEUWLY OLIVIER -DE WECK HERVÉ

Ce livre est une galerie de portraits ouverte aux Suisses de tous temps et de tous styles. Une place y est faite aux figures emblématiques de l’Histoire, hommes d’état, généraux et personnalités au destin national. à leurs côtés le lecteur découvrira les acteurs de la petite histoire, aventuriers, savants oubliés, voyageurs extraordinaires. «Quel est le salaud qui m’a poussé?» – allusion à un épisode de la bataille de Sempach revisité par des générations de potaches – montre que la petite Suisse a donné naissance à un nombre impressionnant de figures singulières, insolites, passionnantes.

Publication du membre de notre comité, Christophe Vuilleumier: " Quel est le salaud qui m’a poussé" [Direction, en collaboration avec Frédéric Rossi] infolio, 2016

Der Erste Weltkrieg wird als Urkatastrophe des 20. Jahrhunderts bezeichnet. In ganz Europa existieren aufgrund der tiefen Zäsur spezifische Erinnerungen an die Kriegsjahre. Diese Erinnerungen formten sich nach Kriegsende zu identitätsstiftenden Erinnerungskulturen auch der neutralen Staaten. Heute stehen die verschiedenen nationalen und regionalen Erzählungen teilweise im Widerspruch zu den Narrativen der europäischen Integration.