Login

Un colloque au Palais du Luxembourg pour le 500e anniversaire de la Paix perpétuelle entre la France et la Suisse

Le 29 novembre 1516, le roi de France, François Ier, et les Suisses concluent une « paix perpétuelle », signée à Fribourg. Les guerres d’Italie sont alors terminées pour les Confédérés qui acquièrent de nouveaux territoires et, en dépit de la défaite de Marignan, renforcent leur réputation militaire. Mais ces guerres ont aussi mis en évidence les profondes divisions et rivalités entre cantons, ainsi que des relations très tendues au sein de la Ligue confédérale. On a craint à plusieurs reprises que les Suisses s’entretuent sur les champs de bataille de Lombardie. Le chemin vers la paix de 1516 est long et laborieux. Les cantons occidentaux, parmi lesquels figurent Fribourg, jouent un rôle important dans le succès final des négociations, entamées avant Marignan, et c’est probablement pour cela que Fribourg fut choisie comme lieu pour conclure officiellement la paix. Cet accord, qui doit être davantage considéré comme un « traité de paix et d’amitié » qu’une véritable « alliance », constitue un moment clé de l’histoire des relations des Suisses entre eux-mêmes, avec la France et avec les puissances européennes.

Le Traité de la « Paix perpétuelle » signé à Fribourg revêt une importance capitale dans l’histoire des relations entre la Suisse et la France. Cette alliance entre les des deux pays a permis l’émancipation, puis la pérennité de l’existence de la Confédération helvétique face au Saint Empire romain-germanique et à la Maison d’Autriche. Le rappel des liens qui ont durablement uni la Suisse à la France illustre l’importance vitale des relations étroites entre voisins. Pour commémorer cette longue histoire commune, un colloque scientifique sera organisé à Paris, au Palais du Luxembourg le 27 septembre 2016. Grâce au soutien du Groupe d’amitié franco-suisse au Sénat, cette initiative de l’Ambassade de Suisse en France a été placée sous le Haut Patronage du Président du Sénat Gérard Larcher. Elle bénéficie du soutien du Conseiller fédéral Alain Berset, Ministre de la Culture, qui sera présent lors de l’ouverture du colloque. Un comité scientifique a été désigné, composé du Professeur Thomas Maissen, directeur de l’Institut historique allemand de Paris, et du Professeur Lucien Bély, professeur d’histoire moderne à l’Université Paris-Sorbonne / Paris IV. Ils ont établi une liste d’éminents historiens des universités suisses et françaises, qui ont accepté de mieux faire connaître cette longue période de l’histoire des relations franco-suisses dans le cadre de ce colloque, qui suscite un intérêt certain auprès des plus hautes autorités politiques suisses et françaises. Des médias ont été contactés afin d’informer le public, de lui faire prendre conscience de la portée politique, économique, sociale et militaire de ces cinq siècles d’histoire commune. Le Conseiller culturel de l’Ambassade, Monsieur Jean-Philippe Jutzi (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et 01 49 55 67 23) se tient à votre disposition pour toute demande de renseignements complémentaires.

Articles vedettes